La question des statuts de l’UNEF

C’est une question compliquée, que fort peu de ses adhérents peuvent prétendre avoir maîtrisée.

Dans l’état actuel de notre documentation (septembre 2007, mis ą jour en novembre 2020), voici ce que nous pouvons en dire.

Nous publions ici trois textes (le second en deux versions successives) qui peuvent chacun, à différents titres, prétendre avoir servi de statuts à notre UNEF


Les statuts adoptés par l’AG de mai 1969
, un des derniers actes de l’UNEF déliquescente

Le règlement intérieur dans sa version adoptée en 1979,
, au CN des 16 et 17 juin
 
Sa version modifiée en 1994 (CN des 12 et 13 mars)
(deux fragments de sources diverses, une propre mais incomplŹte qui était au local de Paris IV, complétée par ce qui semble źtre une version de travail pour la modification, que l'AGE s'est procuré en juin 2000, de Lyon apparemment)

Les statuts de 1929 de l’UNEF

Officiellement, notre UNEF s’est toujours réclamée des statuts de 1969. Elle n’en a a jamais adopté ni déposé de nouveaux, entre 1971 et 2001, pour appuyer sa revendication de continuité avec l’ancienne UNEF (au contraire de l’autre UNEF qui y a renoncé en devenant UNEF-ID, avec de nouveaux statuts, en 1980). Contrairement à ce que prétendent certains falsificateurs, il n’a jamais existé d’UNEF Renouveau ou d’UNEF-SE, mais toujours une organisation se considérant comme l’UNEF, avec ses statuts.

Mais elle ne les a jamais appliqués. Il n’est pas sûr d’ailleurs qu’ils aient été applicables (ils ne l’avaient pas non plus été entre 1969 et 1971). Ils avaient été adoptés suite au congrès de Marseille, de décembre 1968, qui prétendait transformer l’UNEF en organisation politique de masse, et créaient pour cela une nouvelle structure de base, les Comités d’Action (CA), qui devaient remplacer dans ce rôle les Associations générales étudiantes (AGE), réduites à de simples structures de coordination. En fait, les AGE sont restées ou rapidement redevenues les structures de base du syndicat.

L’UNEF a adopté un règlement intérieur (La premiŹre version que nous avons est datée de 1979. Il semble qu'il n'y en ai pas eu d' antérieure, puisqu'elle fait allusion ą des "rŹgles de vie" adoptées par les deux congrŹs précédents) censé préciser ces statuts, mais qui les a de fait remplacés, largement contradictoire avec eux.

Pourquoi ajouter à ce dossier les statuts de 1929, qui semblent ne concerner en rien l’UNEF qui est le sujet de ce site ? La lettre de la préfecture adressée à l’UNEF Évry qui les accompagne ici le justifie : c’était encore en 2000 ce qu’elle envoyait à qui lui demandait les statuts de l’UNEF. L’explication en est aussi simple qu’imprévue : du fait de la déclaration d’utilité publique, toute modification des statuts devait recevoir l’agrément du Ministre de l’intérieur. Ceux de 1969 ne l’ayant pas eu, ils n’ont pas été enregistrés. Légalement, les seuls statuts de l’UNEF en vigueur de 1971 à 2001 étaient ceux de 1929, aux quels pourtant le fonctionnement du syndicat dans les années cinquante et soixante tel qu’il apparaît par exemple dans le livre d’Alain Monchablon ne correspondait déjà plus.

(Sur le fonctionnement de l'UNEF d'avant, on lira avec profit l'article de Robi Morder, Regards juridiques, sociologiques et politiques sur les structures de l’UNEF, dans Les Cahiers du Germe,, spécial 3, « engagements étudiants », mars 1998, repris sur le site du GERME)