Motion présentée par l'UNEF et l'UNEF-ID Paris-IV au conseil d'administration de l'Université Paris-Sorbonne du 28 janvier 2000 et votée par celui-ci.

Poursuivant sa politique de suppression du nombre de postes d'enseignants, le ministŹre de l'Éducation Nationale et de l'Enseignement Supérieur vient d'annoncer, ą quelques semaines des concours, la suppression de 2704 postes. Cela correspond ą une baisse de 5% pour les concours externes. Cette baisse intervient dans une période ou lycéens et parents réclament plus d'enseignants pour mieux assurer les enseignements et les remplacements, alors que le ministŹre a recruté plus de 8000 contractuels.

De plus, les étudiants de l'Université Paris-Sorbonne sont nombreux ą préparer les concours de l'Enseignement. Il n'est pas acceptable que dans un tel contexte, les étudiants de notre université soient touchés de plein fouet par une décision qui remet en question l'essence universitaire qui est de former en nombre suffisant des enseignants et des chercheurs.

C'est pourquoi le Conseil d'Administration de l'Université Paris-Sorbonne condamne cette mesure, considérant que dans une situation oĚ les besoins en enseignants sont nombreux, de nombreux étudiants de notre université ne peuvent s'orienter vers une carriŹre dans laquelle ils seraient aptes.