(T-U 4, oct 1998, p.4)

CAPES-AGREG: UNE QUESTION QUI CONCERNE TOUT LE MONDE


Les profs qui manquent aujourd'hui dans les lycŽes et collges, ce sont les postes que Bayrou et Allgre ont supprimŽs aux concours ces deux dernires annŽes ! La mobilisation des lycŽens vient aujourd'hui rejoindre la n™tre sur ce point. Deux fois, le ministre nous a surpris en publiant un nombre de postes en baisse ˆ quelques semaines des Žcrits. C'est maintenant qu'il faut imposer l'inversion de cette politique. C'est pourquoi l'UNEF Paris IV et l'UNEF Paris I t'invitent ˆ signer et ˆ faire signer la pŽtition suivante:

Pour la fin de la baisse des postes au CAPES et ˆ l'Agreg
Pour la publication immŽdiate d'un nombre de postes au moins Žgal ˆ celui de 1996
Pour le recrutement comme titulaires sur les postes vacants des premiers collŽs de l'annŽe dernire

En deux ans, le nombre de postes mis aux concours de recrutement de l'enseignement secondaire a baissŽ de 30%. Chaque fois, cette baisse a ŽtŽ annoncŽe ˆ quelques semaines seulement du dŽbut des Žcrits. Il ne semble pourtant pas qu'il y ait trop de profs dans les lycŽes et collges. Nous savons qu'ˆ cette rentrŽe de nombreux postes n'ont pas ŽtŽ pourvus. Pourquoi n'ont-ils pas ŽtŽ mis aux concours ? Le mouvement lycŽen de cette rentrŽe, aprs celui de la Seine Saint Denis au printemps dernier montre qu'il faudrait en crŽer beaucoup d'autres. La baisse du nombre de postes n'est pas due ˆ la situation dŽmographique mais ˆ un choix budgŽtaire. Nous refusons ce choix qui condamne des centaines d'Žtudiants dipl™mŽs du second cycle au ch™mage, et des milliers de collgiens et lycŽens ˆ une scolaritŽ dans de mauvaises conditions. Est-ce cela la prioritŽ ˆ l'ƒducation nationale dont parle le gouvernement*? C'est pourquoi nous exigeons de Monsieur Allgre la publication immŽdiate d'un nombre de postes au moins Žgal ˆ celui de 1996, et que les postes qui sont aujourd'hui vacants dans le secondaire soient pourvus par le recrutement des premiers collŽs au CAPES et ˆ l'AgrŽgation 1998 comme titulaires. Nous appelons tous les Žtudiants ˆ se mobiliser pour porter cette exigence.

Dans Trait d'Union n5: CAPES-Agreg: de pire en pire

SupplŽment au n 5 spŽcial CAPES-Agreg