Paris IV était représentée ą la coordination nationale inter-universités réunie ą Rouen, les 18 et 19 décembre par deux délégués élus par l'AG qui a rassemblé une cinquantaine d'étudiants de Clignancourt le jeudi 17.
Voici le texte de l'appel adopté ą Rouen par cette coordination

APPEL A LA MOBILISATION NATIONALE

Nous, étudiants, représentant les Assemblées Générales de Rouen, Toulouse, Amiens, Rennes, Paris I, Limoges, Bordeaux, Pau, Paris IV, Le Havre, Orléans, Paris X et Lyon II, en lutte contre la politique du ministŹre de l'Education Nationale, sommes réunis pour la troisiŹme fois, en Coordination Nationale les 18 et 19 décembre ą Rouen.

Face aux atteintes portées ą l'ensemble de l'Enseignement Supérieur, nous réaffirmons notre refus de la logique libérale de compétitivité qui s'inscrit dans la casse générale des services publics, tant en France qu'en Europe.

C'est pourquoi nous rejetons en bloc toutes les applications du rapport Attali, du plan U3M, et de toutes réformes allant dans le m®me sens. En effet la politique actuelle du MinistŹre de l'Education Nationale cherche ą imposer :

- la hiérarchisation des universités en renforôant leur mise en concurrence par les pĢles d'excellences,

- la privatisation des universités, par l'accentuation de leur autonomie financiŹre et pédagogique, ainsi que par l'ingérence de capitaux privés dans leur financement,

- la diminution de l'enseignement théorique et de la recherche fondamentale,

- la fin de la validité permanente et nationale des diplĢmes,

- l'accélération de la régionalisation, selon le schéma région riche/université riche, région pauvre/université pauvre.

Seul un réengagement total de l'Etat dans l'Education Nationale et une réelle démocratisation du systŹme universitaire, peuvent permettre une véritable rénovation de l'enseignement supérieur.

La Coordination Nationale appelle donc les acteurs de l'université ą se mobiliser pour décider ensemble du service public d'enseignement supérieur et de recherche que nous voulons.

Manifestation Nationale
le jeudi 14 janvier 1999
ą Paris et ą Toulouse

Notre démarche s'inscrit dans l'ensemble des luttes qui forment le mouvement social.

Retour ą la page d'accueil