UNEF

Sauvons le CAPES et l'Agrégation !
Retour la page d'accueil


Pétition nationale:
Sauvons le CAPES et l'Agrégation !

Le CAPES et l'Agrégation sont aujourd'hui des victimes prioritaires pour la politique de casse de l'Université publique. C'est pourquoi nous avons lancé au printemps dernier cette pétition. Il est toujours temps de la signer et de la faire signer. Si la démission d'Allègre a suspendu les projets de réforme pour cette année, son successeur affirme son intention de les faire aboutir. D'autre part, les quelques postes qu'il a octroyés ne compensent certes pas la baisse continue de leur nombre depuis 1997 (voir tableau).

La politique de réforme globale de l'Éducation nationale et de l'Enseignement supérieur menée par les gouvernements successifs depuis plusieurs années s'attaque logiquement aux concours de recrutement d'enseignants.
Le ministère ne cache pas son intention de les supprimer à terme pour les remplacer par un diplôme pseudo-professionnel à bac +5 dans le cadre du 3/5,8 prévu par le rapport Attali. Mais il anticipe déjà cette suppression:
­ par la dégradation des conditions de la préparation aux concours (ainsi par exemple le Rectorat de Paris saisit-il toutes les occasions de la perturber en Sorbonne) et du déroulement des épreuves, en particulier par l'organisation sous prétexte de décentralisation des épreuves orales dans des lieux notoirement incapables de les accueillir (dernier exemple, et le plus criant: le CAPES d'Histoire-Géographie à Châlons-en-Champagne).
­ en encourageant les IUFM à persécuter les stagiaires ayant réussi les concours bien au-delà de leurs droits, déjà largement excessifs, et en prévoyant le renforcement de ceux-ci.
­ en poursuivant et aggravant chaque année, en contradiction flagrante avec le discours officiel sur la priorité à l'Éducation nationale, la politique de baisse du nombre de postes mis aux concours. En 2000, le nombre d'enseignants recrutés sera de quarante pour cent inférieur à celui de 1996.
Nous voulons ici nous adresser aux enseignants, aux étudiants, aux lycéens, aux parents d'élèves, aux responsables politiques et à la presse pour réaffirmer qu'il ne peut y avoir d'enseignement public de qualité sans professeurs recrutés en nombre suffisant, par concours portant sur leurs connaissances dans leur discipline et leurs capacités à les exposer.

En conséquence, nous demandons le maintien du CAPES et de l'Agrégation comme concours nationaux préparés dans les Universités sur une année complète, et l'affectation à leur préparation et à leur organisation de moyens budgétaires suffisants. Comme il nous semble clair que les besoins ne sont pas moins importants depuis 1996, nous demandons que le nombre de postes revienne au moins à celui de cette année, et soit planifié sur cette base pour au moins cinq ans.

Moins de postes, moins de profs: les chiffres qui montrent la continuité d'une politique scandaleuse.
Combien de temps allons-nous accepter cela ?

   
1996
1997
1998
1999
2000
% depuis 96
Lettres class
CAPES
570
500
400
370
320
- 44 %
 
Agreg
115
100
80
75
70
- 39 %
Grammaire
Agreg
15
15
15
11
10
- 33 %
Lettres mod
CAPES
1800
1395
1200
1150
1030
- 42 %
 
Agreg
209
170
150
145
130
- 38 %
Histoire-géo
CAPES
1320
1040
900
845
775
- 41 %
Histoire
Agreg
171
138
139
130
117
- 32 %
Géo
Agreg
50
41
41
40
35
- 30 %
Philo
CAPES
240
180
130
60
50
- 79 %
 
Agreg
88
73
60
90
80
- 9 %
Anglais
CAPES
2200
2000
1700
1270
1050
- 52 %
 
Agreg
235
195
160
155
145
-38 %

.